Login
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

S'inscrire
Mot de passe oublié?
Newsletter
Navigation

D.C.I.

Les médecins ont la possibilité de prescrire des médicaments sur base du nom de la substance ou du principe actif.

Cela veut dire qu'ils ne sont pas mentionnés sur la prescription par le nom de la marque mais par le nom du principe actif.

Si le médecin prescrit avec le nom du principe actif, le pharmacien délivrera les médicaments les plus avantageux pour le patient. La loi dit qu'il doit en outre tenir compte des besoins du patient en matière de continuité du traitement, de prix et de disponibilité du médicament. Cela signifie concrètement que le pharmacien peut délivrer les médicaments auxquels le patient est habitué, mais aussi par exemple que le patient a le droit de demander le médicament le moins cher qui satisfait à la prescription.

Cette marche à suivre est avantageuse aussi bien pour le médecin, le pharmacien  et le patient que pour l'assurance maladie:

  • Le médecin ne doit pas connaître tous les produits de marque.
  • Le pharmacien ne doit plus avoir en stock toutes les versions d'un même médicament et peut chercher le plus avantageux pour le patient.
  • Vu que le remboursement est basé sur le prix du médicament le moins cher, l'assurance maladie y trouve aussi son compte.

Depuis le 1er avril 2012, le pharmacien est obligé, lorsque le médecin prescrit avec le nom du principe actif, de délivrer les médicaments les moins chers.

Le pharmacien aura toujours le choix entre au minimum 3 spécialités, les médicaments qui n'entrent pas dans ce schéma, ne seront pas remboursés. Dans ce cas, mieux vaut demander à votre médecin de faire une prescription par le nom de la marque.

En ce qui concerne les antibiotiques et les antimycosiques:  le pharmacien est toujours obligé de délivrer l'un des trois médicaments les moins cher. Peu importe si le médicament est prescrit ou non en DCI.